> Polémique : "Pour un bol de riz"

 

 

Au printemps 2014, lors de la rencontre avec les représentants  de la société japonaise Daiichigosei  Strati a  proposé, d’emblée, un partenariat commercial.

 La Boutique de l'Archéologue commercialiserait le matériel japonais, si en contre partie, Daiichigosei s'engageait à diffuser nos produits en Asie.

Mais, hélas, très rapidement une évidence apparaissait : nos amis nippons n'ont pas débarqué en Europe pour "le bien être des archéologues de la planète".

 Leur seul et unique objectif étant de rentrer des devises en élargissant leur zone commerciale, la partie était perdue d’avance !

 Ce n'est pas un partenaire qu’ils voulaient trouver mais un simple distributeur prêt à tous les compromis pour gagner de l’argent.

 

A ce propos, mes collègues de Planetarcheo, avant de pérorer, auraient dû relire un grand classique de l'Antiquité... "La Guerre des Gaules"

Jules César, en fin stratège, a su profiter de l'appétit de grandeur des "petits"  pour les manipuler à sa guise en leur faisant miroiter  de "l'or et du pouvoir"....

La société Daiichigosei applique à la lettre cette stratégie. Et en bonne « micro Zaïbatsu," elle n'hésite pas à menacer  tous ceux qui pourraient faire de l’ombre à leur business  international.

 

Pour preuve, voici les éléments de cette politique d’intimidation. Comme le fait adroitement remarquer Daiichigosei dans son email, « les professionnels de l’Archéologie se rendent compte à la première lecture » de la mauvaise foi et de la partialité des arguments avancés.

                                                                                   

Bonne lecture !

Jean-jacques Estela

!